Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Me connaître

Maire de Saint Gratien de 1983 à 2001, Conseiller général du Val d'Oise de 1985 à 2015, Département dont j’ai été le Président de 1997 à 2008, je suis Député depuis 2002.

Parallèlement à mes activités politiques, j'ai mené une carrière dans l'administration fiscale, d'abord en tant qu'inspecteur des impôts à Amiens, ma ville natale, puis comme chargé de mission au Ministère des finances et à la Direction du tourisme, avant de devenir Inspecteur principal des services fiscaux et Directeur départemental adjoint à Paris. En 1986, je rejoins le cabinet d'Yves Galland, alors Ministre délégué aux collectivités locales.

À l'Assemblée nationale, je suis Membre de la commission des affaires étrangères et de la délégation aux Outre-mer. Je suis également Vice-président du groupe d'études construction, éco-construction et logement et rapporteur spécial au nom de la Commission des finances pour les crédits budgétaires du Logement. Co-président du Groupe d’études sur la Construction et le logement, je suis membre de la Mission d'information commune sur l'évaluation des dispositifs fiscaux d'encouragement à l'investissement locatif et membre titulaire du Conseil d'administration de l'Agence nationale de l'habitat (Anah).

Me rencontrer

À ma permanence de circonscription :

6, rue du Général Leclerc à Saint-Gratien

Le lundi : de 18h à 20h30

Le vendredi : de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h

Et sur rendez-vous : 01 39 64 37 85 ou fscellier@assemblee-nationale.fr

M'écrire

Permanence de François Scellier
6, rue du Général-Leclerc
BP 40049
95211 Saint-Gratien cedex

fscellier@assemblee-nationale.fr

Mes Articles Récents

17 janvier 2007 3 17 /01 /janvier /2007 17:58

Pour vous faire un compte rendu du congrès d'investiture de Nicolas Sarkozy le plus objectif possible, rien de tel, une fois n'est pas coutume de vous diriger vers le site de Libération et plus particulièrement, l'éditorial de Laurent Joffrin en date du 15 janvier dernier.

Vos réactions m'intéressent.


Voir l'article de Libération :

http://www.liberation.fr/actualite/evenement/evenement1/228596.FR.php


Voir la vidéo du discours de Nicolas Sarkozy :

http://www.viewontv.com/ump/congres_14012007/

Repost 0
François SCELLIER - dans Archives
commenter cet article
12 janvier 2007 5 12 /01 /janvier /2007 18:55

Le conseil d'orientation des retraites (COR) a remis hier au Premier ministre, Dominique de Villepin, son rapport confirmant la dégradation des comptes en proposant des réformes nécessaires à la préservation de notre système de retraite.


Le COR met aussi l'accent sur la nécessité d'assurer "l'égalité de traitement" entre les cotisants. En effet, il est légitime que soit posé dans le cadre de la campagne électorale la question des régimes spéciaux qui concernent notamment les agents de la SNCF ou d’EDF qui jouissent toujours d'une durée de cotisation réduite.


La solution réside d’abord dans la réforme du système de retraite et non pas dans la recherche de nouvelles taxes comme le préconise François HOLLANDE qui souhaiterait augmenter les impôts des contribuables qui gagnent plus de 4 000 euros net par mois pour financer les déficits sociaux.


Ce n’est pas sur les classes moyennes que doivent peser les charges de nos systèmes sociaux, il est du devoir de nos dirigeants d’organiser leur mutation pour un retour à l’équilibre. Jean-Pierre RAFFARIN et François FILLON ont montré la voie en 2003, il appartient maintenant à notre candidat, Nicolas SARKOZY d’intégrer ses propositions dans projet présidentiel.


Le COR préconise un certain nombre de mesures comme l’allongement de la durée des cotisations que le Premier ministre lui même a approuvé, la révision des avantages familiaux et conjugaux qui permettent notamment aux femmes ayant trois enfants de partir en retraite après quinze ans d’activité mais surtout de clarifier le financement des 828 423 pensionnés des régimes spéciaux…payés par les contribuables !


Aucun tabou ne doit venir encombrer le débat démocratique dans cette séquence d’élaboration et de présentation des programmes aux Français. Il est donc toujours temps d’aborder les vrais problèmes car au bout du compte, c’est bien le moment qu’apparaissent les clivages politiques sur lesquels les solutions sont proposés par les responsables nationaux ; les socialistes sont toujours hantés par leur vieux démon, celui de la fiscalités qui meurtrit toujours un peu plus les classes moyennes, ajoute à la pesanteur économique française et fait reculer inexorablement la France, la ravalant à de médiocres performances jusqu’à émousser le sentiment de fierté nationale ! 17 ans de socialisme, ça suffit !


Repost 0
François SCELLIER - dans Archives
commenter cet article
4 janvier 2007 4 04 /01 /janvier /2007 16:47

Convaincu de longue date que le rassemblement derrière Nicolas Sarkozy est un préalable indispensable à la victoire de nos idées, j'ai répondu à l'appel de Jean-Pierre RAFFARIN et de Dialogue et Initiative pour apporter mon soutien au Président de l'UMP avant le congrès du 14 janvier prochain à la porte de Versailles.


Voici le texte :

A l’issue de la prise de position de Jean-Pierre RAFFARIN pour l’élection présidentielle, le comité stratégique de Dialogue & Initiative lance un appel aux 105 parlementaires et personnalités, membres du Club D & I Issus du Gaullisme, du Centre, des Libéraux et des Indépendants nous avons fondé «Dialogue & Initiative » en 1997 pour dépasser les rivalités de nos anciennes familles et ainsi créer les conditions d’une action durable. Nous avons précédé l’UMP que nous avons alors contribué à fonder. Aujourd’hui nous voulons assurer l’avenir de notre mouvement en respectant sa diversité mais en protégeant son unité. Le 14 janvier 2007 nous prendrons part au vote des militants de l’UMP pour que notre famille soutienne un candidat et un seul à la prochaine élection présidentielle. C’est le temps du parti, nous en serons. Plus tard, au cours du premier trimestre 2007, le Président de la République, dont la position est institutionnellement au dessus des partis, dira ce qui lui semble être l’intérêt de la France. Nous respectons ce temps du Président, nous en tiendrons compte. La candidate du Parti socialiste a déjà engagé sa campagne. Dès le début de l’année nouvelle, l’UMP devra lancer la sienne. Parce que l’action publique exige du courage et de la détermination, parce que nous ne voulons pas remettre en cause les efforts des Françaises et des Français pour la paix du monde et la sécurité intérieure, pour l’emploi et la croissance sociale et pour les réformes d’avenir (retraite, sécurité sociale, dépendance, décentralisation….), la France ne doit pas retomber à gauche. Parce que nous n’avons confiance ni dans l’archaïsme de son projet ni dans les improvisations de sa candidate nous sommes convaincus que le retour du PS serait un choc grave pour notre Pays. Parce que, pour l’avenir de la France, ils connaissent à la fois son expérience et son énergie et partagent ses valeurs républicaines et son projet réformateur, les membres du Comité Stratégique de Dialogue et Initiative souhaitent apporter, avant le14 janvier, leur soutien à Nicolas SARKOZY. Ils appellent les membres de D&I à s’engager dans le processus de démocratie interne de l’UMP en soutenant la candidature de Nicolas SARKOZY. A l’intérieur de D&I, chacun est libre de son engagement et de son calendrier mais après le 14 janvier, nous nous mobiliserons tous pour la victoire du candidat soutenu par l’UMP. Notre engagement aux côtés de Nicolas SARKOZY sera celui de l’ « Humanisme social et européen ». Nous proposerons dans cette campagne nos convictions et nos priorités. Notre dialogue confiant et loyal avec notre candidat, initié avant la campagne se prolongera après.

Jean-Pierre RAFFARIN – Dominique PERBEN – Jacques BARROT – Michel BARNIER – Dominique BUSSEREAU – Thierry BRETON – Pascal CLEMENT – Axel PONIATOWSKI – Valérie PECRESSE – Henri de RAINCOURT – Marc LAFFINEUR – André DULAIT


Repost 0
François SCELLIER - dans Archives
commenter cet article
7 décembre 2006 4 07 /12 /décembre /2006 18:12

Pour voir le réportage vidéo réalisé par la FFF, cliquer ici.


A l’image de tous les spectateurs présents hier, j’ai été particulièrement heureux d’assister à cette très belle manifestation sportive qui nous a permis d'accueillir pour la première fois sur le territoire du Val d'Oise une rencontre internationale de football (catégorie : moins de 19 ans).


Pour marquer cette première, j’ai absolument tenu à ce que cette rencontre soit dédiée aux enfants du Val d’Oise et c’est ainsi que nous en avons accueilli près de 6500 venant des clubs, des collèges et des villes pour leur permettre d’assister au match dans ce stade départemental rénové pouvant désormais accueillir 8000 spectateurs !


En tant que spectateur, j’ai été marqué par deux grands temps forts de cette journée placée sous le signe du fair-play :  l’animation festi-foot destinée aux jeunes licenciés issus de 12 clubs valdoisiens et surtout l'hymne national "La Marseillaise", entonné par tous les enfants unis dans une même ferveur émouvante et républicaine. A cet égard, comme une image vaut mille mots, je vous recommande vivement de regarder la vidéo que la Fédération Française de Football a mis en ligne sur son site et qui vous fera revivre les émotions que nous avons pu ressentir sur place.


Il est également important de vous dire qu’à l’heure où j’écris ces lignes et alors que les tâches quotidiennes ont repris toute leur place, mon enthousiasme après cette manifestation reste intact car sa grande réussite est le signe que le Val d'Oise avait un vrai besoin de cet équipement (point de vue qui n’était pas forcément partagé par tout le monde notamment par mes opposants) qui désormais peut accueillir des manifestations sportives et culturelles d'envergure pour un vaste public valdoisien et francilien.


Enfin, et je tiens à le souligner, c’est un signe très positif qui a été envoyé à tous les amateurs de football mais plus largement à nos concitoyens dans un contexte sportif rendu particulièrement difficile par les événements récents (violence provoquée par les supporters dans les stades notamment au PSG).


Cette rencontre amicale et l'ambiance festive qui a régné ont montré que le football reste une discipline sportive, véritable vecteur de valeurs telles que le respect de l'autre et le respect de la règle ; des valeurs auxquelles le Département et moi-même sommes très attaché et qui contribuent à former la jeunesse.

Repost 0
François SCELLIER - dans Archives
commenter cet article