Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me connaître

Maire de Saint Gratien de 1983 à 2001, Conseiller général du Val d'Oise de 1985 à 2015, Département dont j’ai été le Président de 1997 à 2008, je suis Député depuis 2002.

Parallèlement à mes activités politiques, j'ai mené une carrière dans l'administration fiscale, d'abord en tant qu'inspecteur des impôts à Amiens, ma ville natale, puis comme chargé de mission au Ministère des finances et à la Direction du tourisme, avant de devenir Inspecteur principal des services fiscaux et Directeur départemental adjoint à Paris. En 1986, je rejoins le cabinet d'Yves Galland, alors Ministre délégué aux collectivités locales.

À l'Assemblée nationale, je suis Membre de la commission des affaires étrangères et de la délégation aux Outre-mer. Je suis également Vice-président du groupe d'études construction, éco-construction et logement et rapporteur spécial au nom de la Commission des finances pour les crédits budgétaires du Logement. Co-président du Groupe d’études sur la Construction et le logement, je suis membre de la Mission d'information commune sur l'évaluation des dispositifs fiscaux d'encouragement à l'investissement locatif et membre titulaire du Conseil d'administration de l'Agence nationale de l'habitat (Anah).

Me rencontrer

À ma permanence de circonscription :

6, rue du Général Leclerc à Saint-Gratien

Le lundi : de 18h à 20h30

Le vendredi : de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h

Et sur rendez-vous : 01 39 64 37 85 ou fscellier@assemblee-nationale.fr

M'écrire

Permanence de François Scellier
6, rue du Général-Leclerc
BP 40049
95211 Saint-Gratien cedex

fscellier@assemblee-nationale.fr

Mes Articles Récents

24 juin 2010 4 24 /06 /juin /2010 23:00

Dans quelques semaines, la "société du Grand Paris" va voir le jour avec pour mission de donner vie à ce projet ambitieux voulu et porté par le président de la République et le gouvernement.

Nous avions eu l'occasion de longuement débattre dans cette enceinte de la façon dont chacun regardait ce "Grand Paris", souvent sans trouver un accord.

D'un côté, vous nous avez montré votre vision réductrice de ce projet de Grand Paris, votre attention s'étant focalisée sur les problématiques de transports et notamment sur le fait de savoir si oui ou non le métro automatique allait "tangenter" notre département.

De l'autre, nous avons tenté de vous faire partager notre vision du "Grand Paris" : celle d'un projet visant à projeter la région capitale dans l'avenir et doter notre région, et avec elle notre département, des moyens de son rayonnement sur le plan économique.

En dépit, à l'origine, d'une opposition très vive de vos amis politiques, nous sommes heureux de constater que même vos amis de la Région Ile de France, et son président en tête (qui pourtant n'avait pas eu de mot suffisamment dur pour fustiger cette initiative), reviennent à la raison. Nous avons en effet appris il y a quelques jours que le président de la région s'apprêtait à modifier le SDRIF pour intégrer les éléments du Grand Paris.

Vous mêmes, après avoir tant pourfendu ce projet en l'accusant de tous les maux, vous y venez. Cela se fait progressivement et on vous comprend : il n'est jamais agréable de manger son chapeau !

Mais on a l'impression que vous n'avez pas encore bien pris la mesure des enjeux de ce Grand Paris. Comme souvent, vous avez la communication facile : ici on voit apparaître le concept de "grand pari de l'art contemporain", là celui du grand paris équitable et solidaire, ici encore celui de la connaissance et de la culture. Le problème c'est que derrière ces mots il n'y a toujours rien !

Vous n'avez cessé de monter des diversions communicantes et coûteuses, de désigner des boucs émissaires et les rares fois où vous avez tenté de donner du contenu à ces concepts empruntés à on-ne-sait-quelle boîte de communication, nous n'avons pas été déçus !

Le dernier exemple en date, celui du Grand Pari de l'Art Contemporain, a de quoi laisser pantois !

150 000 € pour un fiasco, avouez que cela fait cher !

Mais au-delà, je voudrais savoir en quoi le fait d'enfermer une starlette de télé-réalité, choisie pour sa plastique avantageuse, dans une bulle et la laisser s'exposer ainsi de la façon la plus obscène dans des mises en scène grotesques va faire entrer le département dans le Grand Paris et en faire une place incontournable en matière d'art ?

Alors ma question sera simple : Monsieur le président, quand vont finir ces gesticulations médiatiques qui ne sont pas à la hauteur des enjeux économiques et sociaux du département ? Allez-vous prendre vos responsabilités et présenter une vision cohérente de l'avenir du Val d'Oise ?

Monsieur le Président allez-vous enfin nous dire où sont vos projets pour attirer la recherche d'excellence dans le département ? Où sont vos projets pour développer l'université et les grandes écoles pour attirer à nous les meilleurs étudiants et les filières d'excellence ? Où sont vos projets pour que le développement économique du département s'inscrive dans une logique globale et plus départementale ? Où sont vos projets pour inscrire le Val d'Oise dans le Grand Paris ? En somme, où sont vos projets pour faire entrer le Val d'Oise dans cette dynamique incontournable ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires