Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me connaître

Maire de Saint Gratien de 1983 à 2001, Conseiller général du Val d'Oise de 1985 à 2015, Département dont j’ai été le Président de 1997 à 2008, je suis Député depuis 2002.

Parallèlement à mes activités politiques, j'ai mené une carrière dans l'administration fiscale, d'abord en tant qu'inspecteur des impôts à Amiens, ma ville natale, puis comme chargé de mission au Ministère des finances et à la Direction du tourisme, avant de devenir Inspecteur principal des services fiscaux et Directeur départemental adjoint à Paris. En 1986, je rejoins le cabinet d'Yves Galland, alors Ministre délégué aux collectivités locales.

À l'Assemblée nationale, je suis Membre de la commission des affaires étrangères et de la délégation aux Outre-mer. Je suis également Vice-président du groupe d'études construction, éco-construction et logement et rapporteur spécial au nom de la Commission des finances pour les crédits budgétaires du Logement. Co-président du Groupe d’études sur la Construction et le logement, je suis membre de la Mission d'information commune sur l'évaluation des dispositifs fiscaux d'encouragement à l'investissement locatif et membre titulaire du Conseil d'administration de l'Agence nationale de l'habitat (Anah).

Me rencontrer

À ma permanence de circonscription :

6, rue du Général Leclerc à Saint-Gratien

Le lundi : de 18h à 20h30

Le vendredi : de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h

Et sur rendez-vous : 01 39 64 37 85 ou fscellier@assemblee-nationale.fr

M'écrire

Permanence de François Scellier
6, rue du Général-Leclerc
BP 40049
95211 Saint-Gratien cedex

fscellier@assemblee-nationale.fr

Mes Articles Récents

12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 23:00

120613---Lettre-Enghien.jpgMesdames, Messieurs,

 

Soyez vivement remerciés pour les voix qui, à Enghien-les-Bains, ont largement porté en tête (48,55 %), le tandem que je forme avec le député François Scellier. Mais rien n’est joué, alors que l’enjeu est crucial.

 

Une abstention nationale record marque ce premier tour ! Les causes de l’abstention sont nombreuses : une prise de décision politique qui semble éloignée, une lassitude, le sentiment d’impuissance face à une mondialisation qui isole le citoyen et fragmente la volonté générale… Mais aussi la difficulté à mesurer le rôle d’un député et de l’Assemblée nationale.

 

Les 577 députés, à travers les lois, élaborent le droit qui s’impose obligatoirement à tous. Ils votent l’impôt et les budgets de l’Etat, contrôlent le gouvernement et peuvent le censurer. Ils sont au cœur d’une démocratie représentative, de plus en plus menacée par le clanisme et l’intolérance.

 

Seuls demeurent en lice, François Scellier et Christine Néracoulis qui est en tête de ce premier tour avec 34 % des voix. C’est un score inquiétant qu’un rassemblement des forces de l’extrême gauche au PS peut transformer en victoire ! Une candidate socialiste strictement inconnue pourrait alors représenter les 110 000 habitants que compte la 6e circonscription formée par les villes d’Andilly, Enghien-les-Bains, Deuil-la-Barre, Margency, Montmagny, Saint-Gratien, Sannois, Soisy-Sous-Montmorency.

 

Le total des voix de la droite et du centre, obtenu par les listes de François Scellier et de Luc Strehaiano est de 42,5 %. D’autres sensibilités nous sont proches. Leurs électeurs sauront nous rejoindre pour donner une majorité indiscutable à François Scellier. Désormais, il nous faut compter sur le sens de la responsabilité, propre à la culture de notre famille politique, pour permettre le rassemblement de toutes les traditions intellectuelles de droite comme du centre.

 

Certes, des divergences ont existé au premier tour dans cette campagne. Mais elles sont le fruit de tempéraments portés par la liberté d’esprit et ne sauraient faire oublier que la priorité est désormais de faire obstacle à une gauche inapte à comprendre à quels bouleversements nos territoires sont confrontés. Seule l’union fait la force et surtout l’harmonie dont nous avons tant besoin pour se respecter et faire vivre sereinement la démocratie. Mais ne nous trompons pas, tout reste à faire.

 

Mobilisons-nous ! L’abstention serait un déni de démocratie, une démission, un abandon du terrain parlementaire où vous devez envoyer les plus aptes à comprendre et faire face aux désordres de nos sociétés. François Scellier a ce talent pour défendre une économie de croissance et d’emplois ; une fiscalité équitable et maîtrisée ; nos valeurs de famille ; notre sécurité et notre santé dans un environnement durable.

 

Alors que la plus grave des crises nous menace, le Président Hollande met de l’huile sur le brûlot en sacrifiant à une idéologie dépassée et sourde qui menace à terme le régime de retraite de nos enfants et les emplois d’aujourd’hui. Il privilégie l’égoïsme et le particularisme à l’intérêt général.

Le risque est grand d’assister en silence à la concentration des pouvoirs par une gauche de moins en moins ouverte au dialogue et à la compréhension des crises de notre société. C’est le lien fragile de la communauté nationale qui est en jeu.

 

En votant pour François Scellier, député expérimenté et intègre, vous choisissez : l’efficacité responsable, le bon sens et l’affirmation de nos valeurs humanistes et républicaines.

Partager cet article

Repost 0

commentaires