Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me connaître

Maire de Saint Gratien de 1983 à 2001, Conseiller général du Val d'Oise de 1985 à 2015, Département dont j’ai été le Président de 1997 à 2008, je suis Député depuis 2002.

Parallèlement à mes activités politiques, j'ai mené une carrière dans l'administration fiscale, d'abord en tant qu'inspecteur des impôts à Amiens, ma ville natale, puis comme chargé de mission au Ministère des finances et à la Direction du tourisme, avant de devenir Inspecteur principal des services fiscaux et Directeur départemental adjoint à Paris. En 1986, je rejoins le cabinet d'Yves Galland, alors Ministre délégué aux collectivités locales.

À l'Assemblée nationale, je suis Membre de la commission des affaires étrangères et de la délégation aux Outre-mer. Je suis également Vice-président du groupe d'études construction, éco-construction et logement et rapporteur spécial au nom de la Commission des finances pour les crédits budgétaires du Logement. Co-président du Groupe d’études sur la Construction et le logement, je suis membre de la Mission d'information commune sur l'évaluation des dispositifs fiscaux d'encouragement à l'investissement locatif et membre titulaire du Conseil d'administration de l'Agence nationale de l'habitat (Anah).

Me rencontrer

À ma permanence de circonscription :

6, rue du Général Leclerc à Saint-Gratien

Le lundi : de 18h à 20h30

Le vendredi : de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h

Et sur rendez-vous : 01 39 64 37 85 ou fscellier@assemblee-nationale.fr

M'écrire

Permanence de François Scellier
6, rue du Général-Leclerc
BP 40049
95211 Saint-Gratien cedex

fscellier@assemblee-nationale.fr

Mes Articles Récents

7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 23:00

Chers Amis,
 
La démocratie a ses compétitions et les hommes y montrent leur tempérament...

Philippe Sueur et moi-même sommes mis en cause par Luc STREHAIANO dans de multiples documents diffusés par mail, Facebook et jusque dans les boites aux lettres d'Enghien-les-Bains, simplement parce parce que nous avons relaté un fait incontestable et pour lequel nous sommes strictement pour rien : l'invalidité de Jacqueline  EUSTACHE-BRINIO en raison de sa suppléance immédiate du Sénateur Hugues PORTELLI et donc l'annulation de l'élection si Luc STREHAIANO venait à la remporter.

Nous avons mis en avant le risque que cela induisait pour nos familles politiques et pour toute réponse nous avons eu le droit à un océan de propos mensongers, insultants et une manipulation sans pareil de l'opinion.

Vous trouverez ci-dessous, la lettre ouverte que Philippe Sueur vient de faire parvenir à Luc STREHAIANO.

 

 

Lettre ouverte à Monsieur Luc STREHAIANO

Mon Cher Luc,
 
Quel dommage ! Quelle désolation de constater que cette fin de campagne qui aurait pu être exemplaire entre François SCELLIER, légitimement investi par la droite et le centre, et toi outsider, se termine pitoyablement par les pratiques politiciennes de la « Lettre aux Enghiennois », océan de manipulations, de contre vérités et d’une grave omission sur la validité de ta candidature.
 
Oui, mon Cher Luc, mon estime pour toi me portait à témoigner en avril 2011, de ta capacité à être parlementaire, mais c’était il y a 14 mois, bien avant que l’UMP et le Parti Radical, le Nouveau Centre et le Parti Chrétien Démocrate, ne t’écartent et donnent l’investiture et la légitimité à François SCELLIER, que j’ai décidé de soutenir, pour les mêmes raisons qui t’ont fait le soutenir en ta qualité de suppléant pendant 10 ans.
 
Oui, nous nous sommes vus le 5 avril dernier autour de mon ami le sénateur Hervé MARSEILLE, devant qui je n’ai pris aucun engagement autre que celui de ne pas nous agresser mutuellement. Pacte que tu as rompu par ta malheureuse lettre aux Enghiennois.
 
Je peux comprendre les raisons de cet énervement des derniers jours, la pression de ton entourage pour en découdre vulgairement, lorsque l’on sait tes craintes d’un combat pour rien, à cause de l’invalidité de ta suppléante Jacqueline EUSTACHE-BRINIO, Maire de Saint Gratien, elle-même suppléante immédiate du sénateur Hugues PORTELLI, Professeur de Droit Constitutionnel et président de ton comité de soutien, qui aurait dû t’avertir que l’invalidité de la suppléante, conformément à la loi, entrainait l’invalidité du candidat député selon une jurisprudence constante du Conseil Constitutionnel. Le sachant depuis quelque temps, tu ne pouvais taire cette incompatibilité qui conduirait à un vote invalidé, si le verdict des urnes devait te faire élire.
 
Ce silence entêté est grave ! Je n’imaginais pas que le goût du pouvoir conduirait à un tel aveuglement contraire à l’éthique que nous partageons, ou du moins, que je croyais partager avec toi.
 
C’est bien regrettable, mon Cher Luc, je sais que tu es un bon administrateur, un président de la CAVAM respecté mais en t’adressant faussement aux Enghiennois, sans doute tes futurs administrés dans l’intercommunalité, c’est leur faire affront.
 
Ton devoir, seule issue pour nos familles politiques, est ton désistement en faveur de François SCELLIER, candidat investi. Ce serait la démonstration du fair-play et de cette noblesse politique que tu revendiques tant.
 
Certes, nous retrouverons plus tard de la sérénité, mais gardes-toi à l’avenir de leçon de moralité.
 
Avec mon estime, pour plus tard, si elle revient.
 
Philippe SUEUR
Maire d’Enghien-les-Bains
Vice-président du Conseil général du Val d’Oise
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires