Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me connaître

Maire de Saint Gratien de 1983 à 2001, Conseiller général du Val d'Oise de 1985 à 2015, Département dont j’ai été le Président de 1997 à 2008, je suis Député depuis 2002.

Parallèlement à mes activités politiques, j'ai mené une carrière dans l'administration fiscale, d'abord en tant qu'inspecteur des impôts à Amiens, ma ville natale, puis comme chargé de mission au Ministère des finances et à la Direction du tourisme, avant de devenir Inspecteur principal des services fiscaux et Directeur départemental adjoint à Paris. En 1986, je rejoins le cabinet d'Yves Galland, alors Ministre délégué aux collectivités locales.

À l'Assemblée nationale, je suis Membre de la commission des affaires étrangères et de la délégation aux Outre-mer. Je suis également Vice-président du groupe d'études construction, éco-construction et logement et rapporteur spécial au nom de la Commission des finances pour les crédits budgétaires du Logement. Co-président du Groupe d’études sur la Construction et le logement, je suis membre de la Mission d'information commune sur l'évaluation des dispositifs fiscaux d'encouragement à l'investissement locatif et membre titulaire du Conseil d'administration de l'Agence nationale de l'habitat (Anah).

Me rencontrer

À ma permanence de circonscription :

6, rue du Général Leclerc à Saint-Gratien

Le lundi : de 18h à 20h30

Le vendredi : de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h

Et sur rendez-vous : 01 39 64 37 85 ou fscellier@assemblee-nationale.fr

M'écrire

Permanence de François Scellier
6, rue du Général-Leclerc
BP 40049
95211 Saint-Gratien cedex

fscellier@assemblee-nationale.fr

Mes Articles Récents

5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 00:00

Alors que la Conférence des Grandes Ecoles semble montrer quelques réticences à observer le quota de 30% d’étudiants boursiers, le Parti radical, défenseur historique des valeurs de méritocratie et d’égalité, tient à rappeler avec détermination que la promotion de l’égalité des chances pour tous nos concitoyens, quelle que soit leur origine géographique et sociale, constitue l’un des piliers de notre république.

Le Parti Radical refuse l’association systématique entre une origine sociale modeste, au demeurant non avérée et un hypothétique abaissement du niveau d’un diplôme.


Face à ces questions, ancrées dans notre pacte, le Parti radical appelle à la plus grande vigilance, au refus de l’amalgame entre origine sociale et réussite universitaire et invite donc, pour une meilleure insertion professionnelle des jeunes, à repenser les enjeux de l’égalité des chances.

 

 

Partager cet article

Repost 0
François SCELLIER - dans Parti Radical
commenter cet article

commentaires