Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me connaître

Maire de Saint Gratien de 1983 à 2001, Conseiller général du Val d'Oise de 1985 à 2015, Département dont j’ai été le Président de 1997 à 2008, je suis Député depuis 2002.

Parallèlement à mes activités politiques, j'ai mené une carrière dans l'administration fiscale, d'abord en tant qu'inspecteur des impôts à Amiens, ma ville natale, puis comme chargé de mission au Ministère des finances et à la Direction du tourisme, avant de devenir Inspecteur principal des services fiscaux et Directeur départemental adjoint à Paris. En 1986, je rejoins le cabinet d'Yves Galland, alors Ministre délégué aux collectivités locales.

À l'Assemblée nationale, je suis Membre de la commission des affaires étrangères et de la délégation aux Outre-mer. Je suis également Vice-président du groupe d'études construction, éco-construction et logement et rapporteur spécial au nom de la Commission des finances pour les crédits budgétaires du Logement. Co-président du Groupe d’études sur la Construction et le logement, je suis membre de la Mission d'information commune sur l'évaluation des dispositifs fiscaux d'encouragement à l'investissement locatif et membre titulaire du Conseil d'administration de l'Agence nationale de l'habitat (Anah).

Me rencontrer

À ma permanence de circonscription :

6, rue du Général Leclerc à Saint-Gratien

Le lundi : de 18h à 20h30

Le vendredi : de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h

Et sur rendez-vous : 01 39 64 37 85 ou fscellier@assemblee-nationale.fr

M'écrire

Permanence de François Scellier
6, rue du Général-Leclerc
BP 40049
95211 Saint-Gratien cedex

fscellier@assemblee-nationale.fr

Mes Articles Récents

16 février 2011 3 16 /02 /février /2011 00:00

Photo-Borloo-Morin-copie-2.jpgPARIS - Les leaders centristes de la majorité, notamment Jean-Louis Borloo (Parti Radical) et Hervé Morin (Nouveau centre), ont tenu leur première réunion mardi soir à l'Assemblée, en vue de la création d'une "confédération" centriste prévue "avant l'été".

"Comme prévu et à la date prévue, la réunion (du Comité exécutif de cette future confédération) s'est faite", avec des centristes de l'UMP, le Nouveau Centre, les Radicaux, la Gauche moderne (de Jean-Marie Bockel) et l'Alliance centriste (de Jean Arthuis), a déclaré M. Borloo à l'issue de la réunion.

Il a cité trois chantiers qui seront confiés "dès demain (mercredi)" à trois groupes de travail : "une charte des valeurs" communes, "les priorités pour 2012", "les statuts et l'organisation" de la future confédération.

"Le calendrier est arrêté" avec une "réunion tous les 15 jours" et "dans six semaines (au lendemain des cantonales, ndlr), un point précis que l'on espère le plus avancé possible", a précisé M. Borloo.

Le patron des Radicaux est toutefois resté prudent sur la date du lancement officiel de la confédération: "ce sera rapide", a-t-il dit.

"Ce sera avant l'été, quoi qu'il arrive", a affirmé le président exécutif du Nouveau centre Jean-Christophe Lagarde. "On a fixé à début avril, dans les quinze premiers jours d'avril, une étape qui peut être conclusive", a ajouté le Député de Seine-Saint-Denis.

Par ailleurs, la question épineuse de l'émancipation du Parti radical de l'UMP (les deux partis sont liés par un contrat d'association), qui devrait être tranchée lors d'un congrès extraordinaire des Radicaux mi-mai, ne semble plus être un préalable au rassemblement.

"Tous les préalables sont levés", a déclaré sur ce point le lieutenant de M. Borloo, Laurent Hénart. Et pour les Radicaux, "l'idéal serait, selon lui, d'examiner les résultats des différents chantiers" engagés en vue de la création de la confédération lors du congrès radical de mai.

"Evidemment, la confédération des centres (...) ce sont des hommes et des femmes qui n'ont pas d'appartenance double" mais "il n'y a pas d'ultimatum", a déclaré à son tour le porte-parole du NC Philippe Vigier.

Enfin, au Nouveau Centre comme chez les Radicaux, on renvoie "à l'automne" le choix du candidat qui portera les couleurs de la nouvelle confédération des centres en 2012.

"Pour que l'on ait un candidat qui ne joue pas en deuxième division il faut que l'on soit d'abord rassemblés sur des valeurs et des objectifs prioritaires pour 2012", a déclaré M. Lagarde dont le patron, Hervé Morin, affiche depuis plusieurs mois son ambition présidentielle.

Partager cet article

Repost 0
François SCELLIER - dans Parti Radical
commenter cet article

commentaires