Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me connaître

Maire de Saint Gratien de 1983 à 2001, Conseiller général du Val d'Oise de 1985 à 2015, Département dont j’ai été le Président de 1997 à 2008, je suis Député depuis 2002.

Parallèlement à mes activités politiques, j'ai mené une carrière dans l'administration fiscale, d'abord en tant qu'inspecteur des impôts à Amiens, ma ville natale, puis comme chargé de mission au Ministère des finances et à la Direction du tourisme, avant de devenir Inspecteur principal des services fiscaux et Directeur départemental adjoint à Paris. En 1986, je rejoins le cabinet d'Yves Galland, alors Ministre délégué aux collectivités locales.

À l'Assemblée nationale, je suis Membre de la commission des affaires étrangères et de la délégation aux Outre-mer. Je suis également Vice-président du groupe d'études construction, éco-construction et logement et rapporteur spécial au nom de la Commission des finances pour les crédits budgétaires du Logement. Co-président du Groupe d’études sur la Construction et le logement, je suis membre de la Mission d'information commune sur l'évaluation des dispositifs fiscaux d'encouragement à l'investissement locatif et membre titulaire du Conseil d'administration de l'Agence nationale de l'habitat (Anah).

Me rencontrer

À ma permanence de circonscription :

6, rue du Général Leclerc à Saint-Gratien

Le lundi : de 18h à 20h30

Le vendredi : de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h

Et sur rendez-vous : 01 39 64 37 85 ou fscellier@assemblee-nationale.fr

M'écrire

Permanence de François Scellier
6, rue du Général-Leclerc
BP 40049
95211 Saint-Gratien cedex

fscellier@assemblee-nationale.fr

Mes Articles Récents

3 mai 2012 4 03 /05 /mai /2012 23:00

Depuis le soir du 1er tour des élections présidentielles de 2002, François Bayrou se trompe et entraîne malheureusement trop de nos amis Centristes dans son errance.

Certes, un bon nombre d'entre eux ont compris en 2007 que sa démarche les conduisait dans une impasse, et en créant le Nouveau Centre, ont rejoint la Majorité présidentielle de Nicolas Sarkozy.

Malheureusement l'erreur stratégique d'une fraction d’entre eux de refuser de rejoindre dès 2002 l'UMP, lors de sa constitution, n'a jamais pu être complètement réparé ! Alors que totalement rassemblés au sein de l'UMP, les Centres auraient pu faire fructifier leurs valeurs aux côtés de celles de la Droite traditionnelle et Gaulliste, dans un équilibre salutaire à l'intérêt général et à notre réussite collective. Car la division conduite par François Bayrou ne pouvait hélas aboutir qu'à la situation d'aujourd'hui !

Quand on pense que le choix d'hier de François Bayrou, comme peut-être celui d'aujourd'hui, a été motivé par ses attentes personnelles, on ne peut que ressentir de la colère au plan politique et de la peine pour l'homme !

Cependant, ce mauvais coup, fruit de la désillusion d'un homme, ne doit pas nous empêcher pendant ses dernières heures de campagne de nous battre et ne rien lâcher pour faire gagner, dans l'intérêt de la France, Nicolas Sarkozy .

Quel que puisse être le résultat de dimanche notre devoir, à Droite comme au Centre, sera de préserver notre unité au sein de l'UMP, que ce soit pour conduire ensemble la France dans la tempête que nous affrontons depuis 4 ans ou de lutter dans l'opposition pour revenir rapidement à la direction de notre pays.

Partager cet article

Repost 0

commentaires