Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me connaître

Maire de Saint Gratien de 1983 à 2001, Conseiller général du Val d'Oise de 1985 à 2015, Département dont j’ai été le Président de 1997 à 2008, je suis Député depuis 2002.

Parallèlement à mes activités politiques, j'ai mené une carrière dans l'administration fiscale, d'abord en tant qu'inspecteur des impôts à Amiens, ma ville natale, puis comme chargé de mission au Ministère des finances et à la Direction du tourisme, avant de devenir Inspecteur principal des services fiscaux et Directeur départemental adjoint à Paris. En 1986, je rejoins le cabinet d'Yves Galland, alors Ministre délégué aux collectivités locales.

À l'Assemblée nationale, je suis Membre de la commission des affaires étrangères et de la délégation aux Outre-mer. Je suis également Vice-président du groupe d'études construction, éco-construction et logement et rapporteur spécial au nom de la Commission des finances pour les crédits budgétaires du Logement. Co-président du Groupe d’études sur la Construction et le logement, je suis membre de la Mission d'information commune sur l'évaluation des dispositifs fiscaux d'encouragement à l'investissement locatif et membre titulaire du Conseil d'administration de l'Agence nationale de l'habitat (Anah).

Me rencontrer

À ma permanence de circonscription :

6, rue du Général Leclerc à Saint-Gratien

Le lundi : de 18h à 20h30

Le vendredi : de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h

Et sur rendez-vous : 01 39 64 37 85 ou fscellier@assemblee-nationale.fr

M'écrire

Permanence de François Scellier
6, rue du Général-Leclerc
BP 40049
95211 Saint-Gratien cedex

fscellier@assemblee-nationale.fr

Mes Articles Récents

30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 00:00

La première « affaire », ma demande de réexamen de la proposition de la Commission d'investiture de l'UMP car je trouve pour le moins « peu amical » l’attitude de Luc Strehaiano voulant m'écarter de l'investiture dès lors qu'il a accepté par deux fois d'être mon suppléant...

Moi-même, j'avais accepté en son temps, par trois fois d'être le suppléant de Jean-Pierre Delalande, m'interdisant ainsi « moralement » de lui disputer l'investiture à la députation.

Si j'avais voulu à un moment ou à un autre le concurrencer, j'aurais dès la première fois refusé de faire équipe avec lui ! Cette droiture devrait être la règle !

De plus, personne ne me reproche quoi que ce soit dans la manière dont j'ai représenté les citoyens de la 6e circonscription du Val d’Oise.
Certes, ma présence a été plus forte au niveau national qu'au niveau local, mais c'est bien là la fonction de « représentant de la Nation » comme on le dit parfois pompeusement.

D'autant que dans une circonscription dans laquelle les idées que nous défendons sont présentes à travers tous les Maires en place, cela conduit à passer essentiellement par eux-mêmes pour porter au niveau national leurs préoccupations, à l'exception toutefois de cas particuliers que j'ai voulu traiter personnellement.

La deuxième « affaire », que je trouve un peu sordide dans la mesure où pendant toutes mes années de vie publique - et chacun le sait - comme Maire, comme Président du Conseil général et comme Député, mon honnêteté n'a jamais donné lieu au moindre doute.
J'ai d’ailleurs été particulièrement heureux ce matin de recevoir un coup de fil de Didier Arnal, mon adversaire socialiste à la présidence du Conseil général, pour me dire combien il trouvait déplorable de telles attaques et par la même occasion me manifester son soutien.

 

111130---Le-Parisien.jpg
(Le Parisien Val d'Oise du mercredi 30 novembre 2011)

Partager cet article

Repost 0
François SCELLIER - dans Actualité
commenter cet article

commentaires