Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me connaître

Maire de Saint Gratien de 1983 à 2001, Conseiller général du Val d'Oise de 1985 à 2015, Département dont j’ai été le Président de 1997 à 2008, je suis Député depuis 2002.

Parallèlement à mes activités politiques, j'ai mené une carrière dans l'administration fiscale, d'abord en tant qu'inspecteur des impôts à Amiens, ma ville natale, puis comme chargé de mission au Ministère des finances et à la Direction du tourisme, avant de devenir Inspecteur principal des services fiscaux et Directeur départemental adjoint à Paris. En 1986, je rejoins le cabinet d'Yves Galland, alors Ministre délégué aux collectivités locales.

À l'Assemblée nationale, je suis Membre de la commission des affaires étrangères et de la délégation aux Outre-mer. Je suis également Vice-président du groupe d'études construction, éco-construction et logement et rapporteur spécial au nom de la Commission des finances pour les crédits budgétaires du Logement. Co-président du Groupe d’études sur la Construction et le logement, je suis membre de la Mission d'information commune sur l'évaluation des dispositifs fiscaux d'encouragement à l'investissement locatif et membre titulaire du Conseil d'administration de l'Agence nationale de l'habitat (Anah).

Me rencontrer

À ma permanence de circonscription :

6, rue du Général Leclerc à Saint-Gratien

Le lundi : de 18h à 20h30

Le vendredi : de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h

Et sur rendez-vous : 01 39 64 37 85 ou fscellier@assemblee-nationale.fr

M'écrire

Permanence de François Scellier
6, rue du Général-Leclerc
BP 40049
95211 Saint-Gratien cedex

fscellier@assemblee-nationale.fr

Mes Articles Récents

20 juillet 2005 3 20 /07 /juillet /2005 23:00
Vous n'êtes sûrement pas sans avoir eu vent du débat qui agite les communes de la Vallée de Montmorency depuis le mois de mai. Un projet du SGAP de Versailles (Secrétariat général pour l'administration de la police) prévoit en effet la mise en place sur les terrains occupés jusqu'aujourd'hui par la CRS 7, à Deuil-la-Barre, d'un Centre de rétention administrative, structure d'hébergement pour les individus entrés illégalement sur notre territoire en attente d'une décision de justice.

La mobilisation contre l'implantation de ce CRA, avec la création en quarante-huit heures d'un collectif de plus de huit cents membres réunis autour de Jean-Claude NOYER, a été unanime et sans précédent.

Je suis pour ma part personnellement intervenu en interpellant à plusieurs reprises Dominique de VILLEPIN et Nicolas SARKOZY. En tant que Maire de Saint-Gratien pendant dix-huit ans, Conseiller général depuis vingt ans et Président du Conseil général depuis huit ans et enfin comme Député depuis trois ans, j'ai bien entendu appelé de mes vœux et soutenu une politique énergique mais juste d'immigration. J'ai ainsi pu constater la nécessité de créer des places nouvelles dans les centres de rétention.

Ce que je ne puis approuver, et cela en phase avec tous mes collègues élus de la 6ème circonscription du Val d'Oise, c'est que cette décision ait pu être prise sans information préalable des élus du secteur, sans aucune concertation avec la population, alors que manifestement le lieu d'implantation, l'un des plus peuplés d'un secteur à vocation résidentielle, n'est pas pertinent.

C'est la raison pour laquelle j'ai réclamé le blocage de cette installation, en différant notamment le choix de la maîtrise d'œuvre et en recherchant un site d'implantation plus adéquat, en limite de zone d'activité et sur un grand axe de circulation entre Roissy et Cergy, où est situé le Tribunal administratif. En tout état de cause, ce nouveau terrain devra être immédiatement constructible et ne comporter en germe aucun des problèmes qui nous mobilisent aujourd'hui.

Vous pouvez être assuré de mon engagement et je ne manquerai pas de vous informer ponctuellement des suites de ce dossier. Je souhaite de tout cœur que le pragmatisme l'emporte sur les solutions technocratiques.

Partager cet article

Repost 0
François SCELLIER - dans Archives
commenter cet article

commentaires