Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me connaître

Maire de Saint Gratien de 1983 à 2001, Conseiller général du Val d'Oise de 1985 à 2015, Département dont j’ai été le Président de 1997 à 2008, je suis Député depuis 2002.

Parallèlement à mes activités politiques, j'ai mené une carrière dans l'administration fiscale, d'abord en tant qu'inspecteur des impôts à Amiens, ma ville natale, puis comme chargé de mission au Ministère des finances et à la Direction du tourisme, avant de devenir Inspecteur principal des services fiscaux et Directeur départemental adjoint à Paris. En 1986, je rejoins le cabinet d'Yves Galland, alors Ministre délégué aux collectivités locales.

À l'Assemblée nationale, je suis Membre de la commission des affaires étrangères et de la délégation aux Outre-mer. Je suis également Vice-président du groupe d'études construction, éco-construction et logement et rapporteur spécial au nom de la Commission des finances pour les crédits budgétaires du Logement. Co-président du Groupe d’études sur la Construction et le logement, je suis membre de la Mission d'information commune sur l'évaluation des dispositifs fiscaux d'encouragement à l'investissement locatif et membre titulaire du Conseil d'administration de l'Agence nationale de l'habitat (Anah).

Me rencontrer

À ma permanence de circonscription :

6, rue du Général Leclerc à Saint-Gratien

Le lundi : de 18h à 20h30

Le vendredi : de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h

Et sur rendez-vous : 01 39 64 37 85 ou fscellier@assemblee-nationale.fr

M'écrire

Permanence de François Scellier
6, rue du Général-Leclerc
BP 40049
95211 Saint-Gratien cedex

fscellier@assemblee-nationale.fr

Mes Articles Récents

12 janvier 2007 5 12 /01 /janvier /2007 18:55

Le conseil d'orientation des retraites (COR) a remis hier au Premier ministre, Dominique de Villepin, son rapport confirmant la dégradation des comptes en proposant des réformes nécessaires à la préservation de notre système de retraite.


Le COR met aussi l'accent sur la nécessité d'assurer "l'égalité de traitement" entre les cotisants. En effet, il est légitime que soit posé dans le cadre de la campagne électorale la question des régimes spéciaux qui concernent notamment les agents de la SNCF ou d’EDF qui jouissent toujours d'une durée de cotisation réduite.


La solution réside d’abord dans la réforme du système de retraite et non pas dans la recherche de nouvelles taxes comme le préconise François HOLLANDE qui souhaiterait augmenter les impôts des contribuables qui gagnent plus de 4 000 euros net par mois pour financer les déficits sociaux.


Ce n’est pas sur les classes moyennes que doivent peser les charges de nos systèmes sociaux, il est du devoir de nos dirigeants d’organiser leur mutation pour un retour à l’équilibre. Jean-Pierre RAFFARIN et François FILLON ont montré la voie en 2003, il appartient maintenant à notre candidat, Nicolas SARKOZY d’intégrer ses propositions dans projet présidentiel.


Le COR préconise un certain nombre de mesures comme l’allongement de la durée des cotisations que le Premier ministre lui même a approuvé, la révision des avantages familiaux et conjugaux qui permettent notamment aux femmes ayant trois enfants de partir en retraite après quinze ans d’activité mais surtout de clarifier le financement des 828 423 pensionnés des régimes spéciaux…payés par les contribuables !


Aucun tabou ne doit venir encombrer le débat démocratique dans cette séquence d’élaboration et de présentation des programmes aux Français. Il est donc toujours temps d’aborder les vrais problèmes car au bout du compte, c’est bien le moment qu’apparaissent les clivages politiques sur lesquels les solutions sont proposés par les responsables nationaux ; les socialistes sont toujours hantés par leur vieux démon, celui de la fiscalités qui meurtrit toujours un peu plus les classes moyennes, ajoute à la pesanteur économique française et fait reculer inexorablement la France, la ravalant à de médiocres performances jusqu’à émousser le sentiment de fierté nationale ! 17 ans de socialisme, ça suffit !


Partager cet article

Repost 0
François SCELLIER - dans Archives
commenter cet article

commentaires