Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me connaître

Maire de Saint Gratien de 1983 à 2001, Conseiller général du Val d'Oise de 1985 à 2015, Département dont j’ai été le Président de 1997 à 2008, je suis Député depuis 2002.

Parallèlement à mes activités politiques, j'ai mené une carrière dans l'administration fiscale, d'abord en tant qu'inspecteur des impôts à Amiens, ma ville natale, puis comme chargé de mission au Ministère des finances et à la Direction du tourisme, avant de devenir Inspecteur principal des services fiscaux et Directeur départemental adjoint à Paris. En 1986, je rejoins le cabinet d'Yves Galland, alors Ministre délégué aux collectivités locales.

À l'Assemblée nationale, je suis Membre de la commission des affaires étrangères et de la délégation aux Outre-mer. Je suis également Vice-président du groupe d'études construction, éco-construction et logement et rapporteur spécial au nom de la Commission des finances pour les crédits budgétaires du Logement. Co-président du Groupe d’études sur la Construction et le logement, je suis membre de la Mission d'information commune sur l'évaluation des dispositifs fiscaux d'encouragement à l'investissement locatif et membre titulaire du Conseil d'administration de l'Agence nationale de l'habitat (Anah).

Me rencontrer

À ma permanence de circonscription :

6, rue du Général Leclerc à Saint-Gratien

Le lundi : de 18h à 20h30

Le vendredi : de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h

Et sur rendez-vous : 01 39 64 37 85 ou fscellier@assemblee-nationale.fr

M'écrire

Permanence de François Scellier
6, rue du Général-Leclerc
BP 40049
95211 Saint-Gratien cedex

fscellier@assemblee-nationale.fr

Mes Articles Récents

24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 23:00

Nous avons décidé ce matin, à l’unanimité des Conseillers généraux de l'Union pour le Val d'Oise, de ne pas prendre part à la séance que le Président a tenu à organiser ce matin contre l’avis de la moitié de l’assemblée départementale.

En maintenant cette séance entre les 2 tours d’une élection cantonale dont on sait qu’elle décidera de l’avenir du Conseil général, le Président a décidé de mépriser les principes les plus élémentaires de la démocratie.

Nous y voyons un geste de défiance à l’égard des argenteuillais qui ont à se prononcer sur leur représentant au sein du Conseil général mais aussi à l’égard de tous le élus, en leur signifiant ainsi que le suffrage universel, fondement de la démocratie, est sans valeur.

Mais le scandale ne s’arrête pas là !

En dépit de demandes répétées de retrait de la part de notre Groupe, le Président a décidé d’inscrire à l’ordre du jour un projet qui vise à remanier profondément la politique d’aides aux communes.

Loin de faire l’unanimité, y compris dans le groupe socialiste, ce projet devrait modifier substantiellement le niveau des subventions données aux communes et pour tout dire parachever la politique de réduction des aides aux communes engagée depuis plusieurs mois.

Ce projet n’est anodin ni par les sommes engagées - le Conseil général consacrait plus de 50 M€ chaque année à l’aide aux communes - ni par son impact sur l’état des finances des communes. Il ne doit pas être traité en catimini !

Cette politique d’aides aux communes, qui est l’un des fondements de la politique de solidarité du Conseil général, doit donner lieu à un véritable débat d’abord à l’intérieur de l’Assemblée départementale, ensuite avec les maires, premiers concernés par ces mesures.

Or aujourd’hui, les conditions de ce débat ne sont pas réunies parce que les élus socialo-communistes sont obnubilés par ce qui se passe à Argenteuil. Ils ne sauraient, dans ces conditions, échanger sereinement et de façon constructive sur un projet qui pourtant le mérite.

Nous refusons donc de nous prêter à ce déni de démocratie et demandent le report de la séance départementale.

Pour éviter le passage en force programmé de ce dossier crucial pour l’avenir des municipalités, nous avons décidé de ne pas participer à la réunion de l’Assemblée départementale.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

bernard 29/09/2009 07:02


inadmissible de la part de Mr ARNAL,bon curage à l' UVO.


Andreas J. Bobrink 28/09/2009 00:09



Bravo et  courage pour la reprise du conseil!
J'étais choqué par la déclaration du président (sortant :-) ) à propos de l'absence du UVO – quel niveau !



NEAU 27/09/2009 19:39


Mon cher François,
De tout coeur puisse l'UVO reprendre la direction du Val d'Oise... grâce à la victoire annoncée à Argenteuil !
Amitiés fidèles,
Alain Neau