Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me connaître

Maire de Saint Gratien de 1983 à 2001, Conseiller général du Val d'Oise de 1985 à 2015, Département dont j’ai été le Président de 1997 à 2008, je suis Député depuis 2002.

Parallèlement à mes activités politiques, j'ai mené une carrière dans l'administration fiscale, d'abord en tant qu'inspecteur des impôts à Amiens, ma ville natale, puis comme chargé de mission au Ministère des finances et à la Direction du tourisme, avant de devenir Inspecteur principal des services fiscaux et Directeur départemental adjoint à Paris. En 1986, je rejoins le cabinet d'Yves Galland, alors Ministre délégué aux collectivités locales.

À l'Assemblée nationale, je suis Membre de la commission des affaires étrangères et de la délégation aux Outre-mer. Je suis également Vice-président du groupe d'études construction, éco-construction et logement et rapporteur spécial au nom de la Commission des finances pour les crédits budgétaires du Logement. Co-président du Groupe d’études sur la Construction et le logement, je suis membre de la Mission d'information commune sur l'évaluation des dispositifs fiscaux d'encouragement à l'investissement locatif et membre titulaire du Conseil d'administration de l'Agence nationale de l'habitat (Anah).

Me rencontrer

À ma permanence de circonscription :

6, rue du Général Leclerc à Saint-Gratien

Le lundi : de 18h à 20h30

Le vendredi : de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h

Et sur rendez-vous : 01 39 64 37 85 ou fscellier@assemblee-nationale.fr

M'écrire

Permanence de François Scellier
6, rue du Général-Leclerc
BP 40049
95211 Saint-Gratien cedex

fscellier@assemblee-nationale.fr

Mes Articles Récents

30 juin 2006 5 30 /06 /juin /2006 16:02


Sous l’impulsion du Président de la République, le plan de cohésion sociale a été voulu et conçu par Jean-Louis BORLOO : l’action porte ses fruits, le chômage est à la baisse.


Quoiqu’en disent les prophètes de catastrophes, nous sommes rentrés dans un cycle vertueux de l’emploi. La réflexion profonde sur une nouvelle économie portée en son sein par l’approche gouvernementale de « cette bataille pour l’emploi » permet d’assumer cette période de transition faite de réformes, dont le prix social est sûrement exigent mais qui serait bien plus lourd et, tout à fait meurtrier, s’il n’y avait pas eu d’anticipation. Les résultats sont toujours au rendez-vous de l’action, d’une action courageuse et ambitieuse, celle conduite par Jean-Louis BORLOO marque des points !


NB : je vous invite à lire en page 23 du Figaro économie l’article qui lui est dédié.

Partager cet article

Repost 0
François SCELLIER - dans Archives
commenter cet article

commentaires