Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me connaître

Maire de Saint Gratien de 1983 à 2001, Conseiller général du Val d'Oise de 1985 à 2015, Département dont j’ai été le Président de 1997 à 2008, je suis Député depuis 2002.

Parallèlement à mes activités politiques, j'ai mené une carrière dans l'administration fiscale, d'abord en tant qu'inspecteur des impôts à Amiens, ma ville natale, puis comme chargé de mission au Ministère des finances et à la Direction du tourisme, avant de devenir Inspecteur principal des services fiscaux et Directeur départemental adjoint à Paris. En 1986, je rejoins le cabinet d'Yves Galland, alors Ministre délégué aux collectivités locales.

À l'Assemblée nationale, je suis Membre de la commission des affaires étrangères et de la délégation aux Outre-mer. Je suis également Vice-président du groupe d'études construction, éco-construction et logement et rapporteur spécial au nom de la Commission des finances pour les crédits budgétaires du Logement. Co-président du Groupe d’études sur la Construction et le logement, je suis membre de la Mission d'information commune sur l'évaluation des dispositifs fiscaux d'encouragement à l'investissement locatif et membre titulaire du Conseil d'administration de l'Agence nationale de l'habitat (Anah).

Me rencontrer

À ma permanence de circonscription :

6, rue du Général Leclerc à Saint-Gratien

Le lundi : de 18h à 20h30

Le vendredi : de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h

Et sur rendez-vous : 01 39 64 37 85 ou fscellier@assemblee-nationale.fr

M'écrire

Permanence de François Scellier
6, rue du Général-Leclerc
BP 40049
95211 Saint-Gratien cedex

fscellier@assemblee-nationale.fr

Mes Articles Récents

27 avril 2009 1 27 /04 /avril /2009 23:00

Hier soir, à l'invitation du Directeur général de Groupama Paris Val de Loire, j'ai animé une réunion-débat sur le "dispositif Scellier" à Chantilly et répondu aux très nombreuses questions de la salle.

Voici quelques images...

 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
François SCELLIER - dans Loi Scellier
commenter cet article

commentaires

Catherine 23/10/2009 14:58



Monsieur le député,

J'ai signé il y a quelques semaines un contrat de réservation dans un logement éligible selon la legislation Scellier puisque le permis de construire a été obtenu en 2008, avec l'intention de
profiter (et donc également de faire profiter à mes futurs locataires) de l'aspect social de votre loi. 

Par définition, le logement que j'achète répondait à la RT 2005 mais pas à LA BCC 2005 puisqu'au moment de la signature de mon contrat de reservation, (et encore aujourd'hui puisque la loi n'est
toujours pas votée) ce n’était pas obligatoire. Cependant l'acte authentique ne sera signé qu'en 2010.

Depuis, j'ai appris qu'un amendement à la loi Scellier était à l'étude et en cours de débat dans le cadre de la loi de finance 2010.


Selon ce que j’ai pu lire du projet, pour les immeubles construits selon la RT
2005, seuls les actes authentiques signés en 2009 (ou les promesses d'achat ou les promesses synalagmatiques) permettent de bénéficier de l'abattement à 37% mais PAS les contrats de réservation
en Vente en l'Etat Futur d'Achevement.


J’ai demandé au promotteur si il prévoyait de respecter la nouvelle
reglementation énergétique, mais outre les problèmes financiers que cela imposerait, il y aurait également l’obligation de modifier le permis de construire et donc de nouveaux délais (sans parler
de l’éventuel risque de recours du droit des tiers) qui pourrait remettre en cause la totalité du projet.
J'ai évidemment demandé à signer plus tôt l'acte authentique, mais ce ne sera pas possible, puisque le promotteur ne deviendra propriétaire du foncier qu'à partir de janvier 2010.
J'ai également demandé à transformer mon contrat de VEFA en promesse d'achat ou en promesse synalagmatique, mais cela n'est pas possible puisque ce type de contrat ne concerne que des biens
achevés (je ne comprends d'ailleurs pas cette possibilité de dérogation pour des logements neufs s'ils ne concernent que des biens achevés, sinon peut être pour "écouler des queues de programmes
?").


 


Qu’est il donc prévu pour les personnes qui se retrouvent dans la même
situation que moi ? (juste dans l’immeuble qui me concerne, nous sommes au moins 6).


 


Ce sujet a peut être été abordé en commission parlementaire, mais je n’ai pas
réussi à trouver cette information.


 


Est-il prévu un amendement au projet qui autoriserait les personnes qui,
antérieurement au projet de loi, se sont engagé via un contrat de VEFA déposé chez un notaire, en respectant une reglementation alors en vigueur ?


Ou serons nous les dindons de la farce sans recours possible contre
quiconque puisque toutes les parties sont de bonne foi ? (j’ai malencontreusement omis de faire préciser dans mon contrat de reservation que le logement devait être éligible en Loi Scellier
à 25%).


 


Dans l'attente d'une réponse,

Recevez, Monsieur le député, mes sincères salutations.

Catherine



Lacour didier 02/06/2009 19:49

Monsieur le député ,je cherche à acheter un appartement depuis ( c'est un hasard )le mois d'octobre et jai visité tous les programmes de l'est parisien mais les emplacements et les formes des appartements ( pas de cave ) ne m'ont pas permis de trouver "mon bonheur"  . j'ai observé  que les prix de l'immobilier très élevés en 2008 et qui commençaient à tenir compte de la réalité du salaire de la population ( la crise boursière les aidant à  comprendre ..) se sont brutalement  mis à augmenter à nouveau en  février mars avril  grâce  à  votre loi que je n'ose pas appeler "la loi scélérate" .exemple: un appartement de 4 pièces  au Plessis Trevise (94) que Bouygues me proposait à 250000 euros  fin octobre 2008 se retrouve en vente aujourd'hui sur le site de Bouygues immoblier à 289 000 euros ( invendable car loin de tout ..)sauf pour les fameux investisseurs  qui vont payer en une seule fois au promoteur la moitié de l'avantage fiscal étalé sur 9 ans que vous leurs proposez ;Un autre exemple : un appartement de 3 pièces proposé par Promogim à Marseille(8 e arrondissement ) 220 000 euros en février 2009  que je vais visiter en avril avec un nouveau prix :   254 500 euros ; Bravo pour la réaction très rapide à un nouveau marché : les "pseudo -investisseurs Scellier" . Pourtant en lisant tous les dirigeants de ces grands groupes immobiliers on pensait qu'ils avaient compris qu'il fallait baisser en douceur les prix pour s'adapter à la réalité des salaires  .Voilà , je reste à votre diposition pour vous décrire sur le terrain le rôle pervers de votre loi que j'imagine vous ne souhaitiez pas .

Yann 06/05/2009 23:29

Bonjour, Ou peut on trouver les détails officiels du dispositif loi scellier , pourquoi tant d'incertitudes autour de la RT2000? Autrement dit dois t-on acheter que des programmes RT2005 . JE pense qu'il n'est pas bon de laisser un tel flou.Cordialement

V.KAR 05/05/2009 21:10


Monsieur le Député,
 
Je souhaite tout d'abord vous remerciez, comme bien d'autres, pour votre loi, la Loi Scellier.
 
J'ai récemment réservé un appartement que je souhaite faire rentrer dans votre nouveau dispositif, la Loi Scellier.
 
Ce logement sera livré au 2eme trimestre 2010 mais son permis ayant été déposé avant septembre 2006, il ne répond qu'à la norme thermique RT 2000.(et non RT 2005 en vigueur pour les permis de construire déposés après septembre 2006)
 
Nous sommes très nombreux à nous demander si les logements acquis en 2009 sous la norme RT 2000 seront élligibles à votre loi, d'autant que nombre de programmes en cours sont encore dans ce cas de figure.
 
Ce point reste flou car aucun point ne précise réellement ce point.
 
Vous remerçiant d'avance pour votre réponse, je vous prie, Monsieur le Député, d'agréer mes salutations les plus sincères.
 
VK