Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me connaître

Maire de Saint Gratien de 1983 à 2001, Conseiller général du Val d'Oise de 1985 à 2015, Département dont j’ai été le Président de 1997 à 2008, je suis Député depuis 2002.

Parallèlement à mes activités politiques, j'ai mené une carrière dans l'administration fiscale, d'abord en tant qu'inspecteur des impôts à Amiens, ma ville natale, puis comme chargé de mission au Ministère des finances et à la Direction du tourisme, avant de devenir Inspecteur principal des services fiscaux et Directeur départemental adjoint à Paris. En 1986, je rejoins le cabinet d'Yves Galland, alors Ministre délégué aux collectivités locales.

À l'Assemblée nationale, je suis Membre de la commission des affaires étrangères et de la délégation aux Outre-mer. Je suis également Vice-président du groupe d'études construction, éco-construction et logement et rapporteur spécial au nom de la Commission des finances pour les crédits budgétaires du Logement. Co-président du Groupe d’études sur la Construction et le logement, je suis membre de la Mission d'information commune sur l'évaluation des dispositifs fiscaux d'encouragement à l'investissement locatif et membre titulaire du Conseil d'administration de l'Agence nationale de l'habitat (Anah).

Me rencontrer

À ma permanence de circonscription :

6, rue du Général Leclerc à Saint-Gratien

Le lundi : de 18h à 20h30

Le vendredi : de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h

Et sur rendez-vous : 01 39 64 37 85 ou fscellier@assemblee-nationale.fr

M'écrire

Permanence de François Scellier
6, rue du Général-Leclerc
BP 40049
95211 Saint-Gratien cedex

fscellier@assemblee-nationale.fr

Mes Articles Récents

13 février 2009 5 13 /02 /février /2009 00:00


Sous la présidence de Jean-Louis BORLOO et du député Jean LEONETTI, président du comité de pilotage des États généraux de la bioéthique s’est tenue, hier à l’Assemblée nationale, la convention nationale de la bioéthique, organisée par le président Adrien BEDOSSA et la vice-président Sandrine SEGOVIA-KUENY de la Commission des affaires sociales, santé, travail et emploi.

En effet, si la loi de bioéthique de 1994, révisée et enrichie en 2004 a permis de fixer un cadre pour la démarche éthique guidant les pratiques médicales concernant l’homme dans son essence, qu’il s’agisse notamment des techniques de procréation, ou des interrogations relatives au clonage et aux greffes, de nombreux questionnements restent posés, avec les avancées de la science.

Les invités de cette convention le professeur René FRYDMAN, père scientifique du premier bébé éprouvette, le professeur Alain GRIMFELD, président du Comité consultatif national d’éthique, auteur d’un rapport sur les lois bioéthique et le professeur Emmanuel HIRSCH, directeur de l’Espace éthique de l’Assistance publique - Hôpitaux de Paris, ont permis d’avoir des échanges de grande qualité et dynamiques avec la salle.

Cette convention était donc à l'image des États généraux de la bioéthique avec un véritable dialogue entre les intervenants et la salle.

Le positionnement sur l’interdiction avec dérogation ou l’autorisation avec interdictions est posé. Les technologies qui permettent de toujours repousser les limites du possible concernant le vivant, notamment dans l’espèce humaine, s’intègrent tout autant dans un cadre international de recherche et d’obtention de brevets, que de nouveaux choix sociétaux, tels que repousser l’âge de la grossesse ou s’interroger sur le devenir des embryons issus des FIV (fécondations in vitro) dits « surnuméraires » car ne faisant plus l’objet d’un projet parental… Des questionnements émergent au sein de notre société. Des pistes de réponses évoquées lors de la convention serviront de base à la construction des propositions du Parti Radical. Car comme l’a souligné Jean-Louis BORLOO, nous bâtissons ensemble le programme du XXIème siècle.



Partager cet article

Repost 0
François SCELLIER - dans Parti Radical
commenter cet article

commentaires