Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me connaître

Maire de Saint Gratien de 1983 à 2001, Conseiller général du Val d'Oise de 1985 à 2015, Département dont j’ai été le Président de 1997 à 2008, je suis Député depuis 2002.

Parallèlement à mes activités politiques, j'ai mené une carrière dans l'administration fiscale, d'abord en tant qu'inspecteur des impôts à Amiens, ma ville natale, puis comme chargé de mission au Ministère des finances et à la Direction du tourisme, avant de devenir Inspecteur principal des services fiscaux et Directeur départemental adjoint à Paris. En 1986, je rejoins le cabinet d'Yves Galland, alors Ministre délégué aux collectivités locales.

À l'Assemblée nationale, je suis Membre de la commission des affaires étrangères et de la délégation aux Outre-mer. Je suis également Vice-président du groupe d'études construction, éco-construction et logement et rapporteur spécial au nom de la Commission des finances pour les crédits budgétaires du Logement. Co-président du Groupe d’études sur la Construction et le logement, je suis membre de la Mission d'information commune sur l'évaluation des dispositifs fiscaux d'encouragement à l'investissement locatif et membre titulaire du Conseil d'administration de l'Agence nationale de l'habitat (Anah).

Me rencontrer

À ma permanence de circonscription :

6, rue du Général Leclerc à Saint-Gratien

Le lundi : de 18h à 20h30

Le vendredi : de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h

Et sur rendez-vous : 01 39 64 37 85 ou fscellier@assemblee-nationale.fr

M'écrire

Permanence de François Scellier
6, rue du Général-Leclerc
BP 40049
95211 Saint-Gratien cedex

fscellier@assemblee-nationale.fr

Mes Articles Récents

23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 00:00

Quand on voit des peuples qui se battent pour obtenir le droit de s'exprimer dans les urnes par un bulletin de vote on ne peut qu'être déçu de constater, d'une manière générale, que ceux qui en ont la possibilité s'en dispense !

Cela montre aussi malheureusement le peu de visibilité pour le citoyen d'une élection qui concerne cependant leur vie quotidienne : la solidarité, l'éducation (collèges), les routes, la sécurité civile (pompiers) et par l'intermédiaire des subventions, bien d'autres services indispensables !

Deuxième déception : le choix fait par de trop nombreux électeurs de porter leur suffrage sur des "candidats souvent fantômes", sans programme, et parfois même "candidats malgré eux", par ailleurs porteurs d'idéologies souvent extrêmes !

 

Et beaucoup de ceux qui ont voté pour ces candidats ne l'ont pas fait par adhésion a un programme d'actions mais les ont utilisés surtout comme vecteurs de leur mécontentement, que tous les politiques ont le devoir de comprendre et prendre en compte, autant que faire se peut.

Maintenant, la leçon étant donnée, il appartient a chacun de se déterminer pour le deuxième tour de l'élection cantonale, sur le véritable enjeu du scrutin.

L'objectif est d'élire des administrateurs pour gérer notre Département au service de tous les Valdoisiens !

C'est à la fois limité, car les grandes options nationales ne sont pas en jeu, mais c'est aussi très important car c'est notre vie quotidienne qui l'est !

Il a peut-être par ailleurs échappé au plus grand nombre, que depuis septembre 2009, suite de l'annulation pour fraude de l'élection de 2008 dans l'un des cantons d'Argenteuil, et un tour de passe-passe politicien antidémocratique consistant à la captation par le Président Arnal d'un Conseiller général élu a droite qui au mépris de ses électeurs de Domont a rallié la gauche socialo-communiste, notre Département subit une majorité usurpée !

C'est ainsi… mais c’est aussi un retour a plus de morale politique qui sera en jeu dimanche prochain dans notre Département du Val d'Oise.

Je fais confiance, dans les 15 cantons dans lesquels sont présents les candidats d'Union pour le Val d'Oise qui, notamment sous ma présidence pendant 11 ans, a administré le Département au bénéfice de TOUS LES VADOISIENS, sans esprit partisan et avec impartialité, aux électeurs pour leur accorder leur suffrage.

Les Valdoisiens peuvent être assurés que, sans aucun esprit de revanche, l'équipe UVO unie par l'intérêt général et sous la Présidence d'Arnaud Bazin, Maire de Persan, qui a démontré sur le terrain ses grandes compétences, saura reprendre la tache là où nous avions du l'abandonner.

Nous donnons rendez-vous a tous dimanche soir, pour, dans toutes les situations, fêter la démocratie départementale restaurée par cette élection.

François SCELLIER
Président du Conseil général du Val d'Oise de mars 1997 à mars 2008

Partager cet article

Repost 0

commentaires