Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me connaître

Maire de Saint Gratien de 1983 à 2001, Conseiller général du Val d'Oise de 1985 à 2015, Département dont j’ai été le Président de 1997 à 2008, je suis Député depuis 2002.

Parallèlement à mes activités politiques, j'ai mené une carrière dans l'administration fiscale, d'abord en tant qu'inspecteur des impôts à Amiens, ma ville natale, puis comme chargé de mission au Ministère des finances et à la Direction du tourisme, avant de devenir Inspecteur principal des services fiscaux et Directeur départemental adjoint à Paris. En 1986, je rejoins le cabinet d'Yves Galland, alors Ministre délégué aux collectivités locales.

À l'Assemblée nationale, je suis Membre de la commission des affaires étrangères et de la délégation aux Outre-mer. Je suis également Vice-président du groupe d'études construction, éco-construction et logement et rapporteur spécial au nom de la Commission des finances pour les crédits budgétaires du Logement. Co-président du Groupe d’études sur la Construction et le logement, je suis membre de la Mission d'information commune sur l'évaluation des dispositifs fiscaux d'encouragement à l'investissement locatif et membre titulaire du Conseil d'administration de l'Agence nationale de l'habitat (Anah).

Me rencontrer

À ma permanence de circonscription :

6, rue du Général Leclerc à Saint-Gratien

Le lundi : de 18h à 20h30

Le vendredi : de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h

Et sur rendez-vous : 01 39 64 37 85 ou fscellier@assemblee-nationale.fr

M'écrire

Permanence de François Scellier
6, rue du Général-Leclerc
BP 40049
95211 Saint-Gratien cedex

fscellier@assemblee-nationale.fr

Mes Articles Récents

12 décembre 2005 1 12 /12 /décembre /2005 17:34

Demain matin sera discutée à l’Assemblée nationale une proposition de loi relative à la prévention et à la répression des violences au sein du couple. Plusieurs dispositifs destinés à faire obstacle aux mariages forcés ou arrangés y seront notamment examinés.


Il me semble indispensable de rappeler à cette occasion que dès 2002 j’avais déposé une proposition de loi sur le bureau de l’Assemblée visant à limiter les mariages de complaisance, en intégrant au Code civil un alinéa stipulant que le mariage d'un étranger requiert qu'il soit en situation régulière au regard des dispositions relatives à l'entrée et au séjour des étrangers en France.


Cette question, qui rencontrait les inquiétudes de nombreux maires du Val d’Oise souvent impuissants face à la prolifération de ces unions contractées dans le seul but d’obtenir un titre de séjour en France, a constitué mon principal cheval de bataille depuis lors, bien que ma proposition de loi ait été jugée inconstitutionnelle car contraire à la liberté du mariage.


Il est néanmoins notable, et l’on ne peut que s’en féliciter, que mon initiative a en définitive rencontré des échos auprès de certains de mes collègues parlementaires dont les amendements sur ce texte reprennent les positions que j’avais fermement défendues lors de précédents débats au Parlement.


Vive le bon sens !

Partager cet article

Repost 0
François SCELLIER - dans Archives
commenter cet article

commentaires